Édition 2019 

Les rencontres de la eformation à Valenciennes : un pari réussi

La onzième édition des rencontres de la eformation s’est déroulée les 5 et 6 novembre 2019. Organisée pour la première fois sur le site valenciennois de l’ENTE, elle a rassemblé, lors de la première journée ouverte à tous, près de 90 acteurs de la formation à distance.

La thématique choisie pour cette édition :

« le numérique en formation: un atout pour une pédagogie créative ? ».

Avec 7 ministères représentés, des participants issus des collectivités locales et des acteurs privés de la eformation, la manifestation a une nouvelle fois été l’occasion de partage d’expériences, de connaissances et de réflexion autour de la formation à distance et du numérique en formation.

Ouverture

Bruno Matteucci, Directeur de l'ENTE a accueilli les participants à cette 11ème édition des rencontres. Son organisation sur le site valenciennois de l'école est illustratif de la réunification des deux sites au sein d'un même établissement et a permis d'élargir l'auditoire par des acteurs présents autour et dans ce territoire. Si les objectifs généraux de cette manifestation restent les mêmes, en constituant une occasion unique pour les personnes intéressées par le domaine du numérique en formation de se rencontrer et de partager, les rencontres de la eformation n'ont cessé de se renouveler et d'innover pour proposer aux participants de découvrir de nouvelles thématiques ou de nouveaux types d'animation.

Les conférences

La thématique de la journée : « le numérique en formation : un atout pour une pédagogie créative ? » a été déclinée par l’ensemble des conférenciers.

Synthèse participative.jpg

La synthèse participative

Pour clore cette première journée les participants ont été invités à répondre à la question thématique : « le numérique est-il un atout pour une pédagogie créative ? ». A la quasi-unanimité ils ont répondu « oui » ou « oui mais », montrant l’évolution de leurs réflexions par rapport à leurs positionnements sur cette même question posée au démarrage des rencontres. Il est ressorti du débat entre les deux « camps », un consensus aussi bien sur l’absolue nécessité pour l’éducation et la formation de se saisir de la question du numérique et sur l’opportunité que cela représente d’innover en matière de pédagogie que sur les conditions nécessaires à cette réussite.

La traditionnelle animation proposée le soir de la journée FOL, a permis aux participants de découvrir en équipe, munis de tablettes tactiles et de façon ludique, à travers des énigmes ou des épreuves, le territoire valenciennois et son histoire ainsi que celle de l’ENTE.

La journée des ministères

La seconde journée, dite « journée des ministères », a réuni près de 60 personnes, notamment issues de 7 écoles du réseau des écoles supérieures du Développement Durable et de 8 organismes de formation continue.

Introduction

Lors de l’ouverture, Sylvain Reverchon, adjoint au chef du Service de Pilotage et de l’Evolution des Services, a rappelé les grands enjeux auxquels le pôle ministériel doit faire face. Le plan de transformation ministériel comporte 80 réformes, soit 20 % des réformes portées par le gouvernement. Ces enjeux de la transition écologique, enjeux internationaux, les enjeux de terrain avec les acteurs de la société, les enjeux propres à la cohésion des territoires, avec la création de l'ANCT dès janvier et l'inscription dans cette dynamique, ceux liés à la protection des populations nécessitent d'être formé sur ces questions. La décentralisation, l’évolution de la gouvernance imposent un changement de posture au sein du ministère passant d' « un Etat qui sait » à « un Etat partenaire, facilitateur ». La formation doit faciliter l’acquisition de ces postures et la compréhension de ces enjeux. Le numérique constitue un outil essentiel pour adopter ces postures, et doit contribuer à simplifier, à connaître, à innover. Dans ce contexte, les questions de formation sont essentielles, il faut s'approprier ses usages et potentialités, la eformation en fait partie. Ces rencontres constituent une occasion privilégiée de partager les bonnes pratiques, de se réinterroger sur les éléments de contexte.

Marie-Aimée Deana-Coté, Sous-directrice de la Formation, des Compétences et des Qualifications et directrice du Centre Ministériel de Valorisation des Ressources Humaines, a présenté les actualités de la Direction des Ressources Humaines dans le domaine des compétences.

Le plan de sauvegarde des compétences techniques indispensables au bon fonctionnement du pôle ministériel vient d’être finalisé. Il a permis une prise de conscience que développer de manière pointue les compétences techniques n’est pas suffisant, et qu’il convient d’apporter un bagage culturel sur l’ensemble des missions du pôle ministériel aux agents. Le numérique ne constituera pas la seule réponse mais constituera un levier important pour relever ces défis.

Ce contexte de transformation nécessite d’être plus en phase avec les demandes des agents et de leurs employeurs. Il faut passer d'une logique de l'offre, à une logique de demande, ce qui nécessite d’améliorer les processus d’évaluation et d’écoute. Les besoins évoluent, on a besoin de connaissances mais aussi de savoir être. Les modalités pédagogiques doivent évoluer, la eformation est l’un des moyens mais fait partie d'un panel plus large d'intégration du numérique en formation. Utiliser les potentialités du numérique, être agile et économe, développer le réemploi et la dimension interministérielle, décloisonner formation initiale et formation continue, améliorer la synergie des différents acteurs, bien redéfinir le rôle et la posture de chacun sont les principales pistes à suivre avec une obligation de résultats auprès des utilisateurs et des maîtrises d'ouvrage métiers.

Très bientôt disponible

Actualités du numérique en formation

Hubert Callier, directeur du Centre Ministériel d’Appui à la FOAD a présenté les actualités du numérique en formation depuis les dernières rencontres. Il a acté la transition du sujet de la eformation vers celui du numérique en formation. Le bilan concernant les pistes d’action issues des travaux des ateliers de l’édition 2018 des rencontres a été dressé, constatant l’avancement sur certains sujets, dont la cartographie des acteurs et leur professionnalisation, le référencement des ressources et formations, la mise à disposition d’outils adaptés, l’animation de la communauté avec la mise en oeuvre de rendez-vous entre deux éditions des rencontres.

Partages d'expériences

Très bientôt disponible

Jacques Reynal, responsable ingénierie pédagogique, eformation et technologies éducatives à l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile, a présenté la démarche engagée par son établissement pour l’utilisation des learning analytics. Initiée par la dématérialisation du suivi des exercices pratiques de leurs élèves, elle consiste à collecter de façon massive les données générées pour mieux accompagner les apprenants dans leurs parcours de formation (traitement en temps réel) et améliorer la qualité des dispositifs de formation (traitement a posteriori).

Cliquez pour visualiser l'illustration de cette intervention

Jean-Yves Poitrat, responsable du service ingénierie et innovation pédagogiques a présenté un dispositif d’amélioration de la qualité des formations à l’École Nationale des Ponts Paris Tech. La question de l’évaluation des enseignements est apparue en 1962 à l’ENPC à la demande de leurs élèves. Un véritable tournant a eu lieu en 1991 avec le recrutement d’une personne chargée plus particulièrement de cette évaluation et la systématisation des commissions d’évaluation des enseignements. En 2008 un pôle pédagogique est créé pour venir en soutien aux enseignants. Depuis 2013 les résultats des enquêtes et des commissions d’évaluation d’enseignement sont accessibles à l’ensemble des élèves, ce qui renforce leur confiance dans l’efficacité du dispositif. En 2015 un ingénieur conseiller pédagogique est recruté. Les commissions d’évaluation réunissent le conseiller pédagogique, l’enseignant, le responsable de formation et les représentants des élèves, chaque année, pour chaque enseignement. Cette démarche ajoute de l’humain et met chacun devant ses responsabilités. L’utilisation du numérique permet un accès plus rapide à l’information, crée de la mémoire, un accès à l’historique et aide au suivi. Les spécificités concernant l’évaluation des cours hybrides ou des eformations consistent en l’envoi systématique de questionnaires sur la qualité des ressources (fond et forme) et au suivi des retours et des améliorations entre le pôle pédagogique, l’enseignant et la plupart du temps le responsable de formation.

Cliquez pour visualiser l'illustration de cette intervention

Très bientôt disponible

Les ateliers

Organisés sous la forme de world-café , les ateliers ont permis aux participants de s’interroger sur :

 

« l’accompagnement et le suivi des apprenants »,

 

« la qualité des ressources et des formations » et

« la prise en compte du retour utilisateurs ».

Parallèlement, un atelier exploratoire traitant de la plateforme « PIX » s’est interrogé sur la problématique générale :

 

« la plateforme PIX peut-elle être un levier pour réussir la transition numérique au sein du pôle ministériel ? »

Les pistes d’actions issus des travaux des ateliers seront très prochainement disponibles sur le site.

Clôture

Lors de la clôture de ces rencontres, Bruno Matteucci, directeur de l’ENTE, s’est félicité de la réussite de cette première organisation sur le site de Valenciennes qui a, une fois encore rassemblé une communauté diverse, active et vivante. L’ensemble des acteurs qui la compose fourmille d’idées et reste conscient qu’il y a beaucoup à faire. Il est mené par un même objectif : diffuser la connaissance en utilisant le numérique dans une société ou les outils numériques sont devenus indispensables.

 

L’ENTE, et plus particulièrement le CMA, a pour objectif d’animer cette communauté, elle s’efforce de continuer à la renforcer et à proposer des rendez-vous entre deux éditions des rencontres. Enfin, il a présenté ses remerciements aux organisateurs, aux intervenants pour la qualité et la richesse de leurs apports, à l’illustratrice pour son talent mis à disposition de l’événement et à l’ensemble des participants pour leur implication tout au long de ces journées et vous donne rendez-vous en 2020 à Aix-en-Provence.